Améliorons ensemble votre habitat

Ma Prime Rénov’

Ma Prime Rénov’ : tout savoir sur cette aide

Lancée en janvier 2020, Ma Prime Rénov’ est venue remplacer le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) et les aides « Habiter mieux agilité » proposées par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). 

Depuis le Plan de relance de l’économie d’octobre 2020, le dispositif a été renforcé. 

Savez-vous qu’il est possible de la demander pour la rénovation de vos portes et fenêtres ? Nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur cette prime à connaitre. 

Principe de Ma Prime Rénov’

Depuis des années, l’État souhaite faciliter les démarches des personnes qui veulent améliorer les performances énergétiques de leur logement. Parmi les aides mises en place, l’une des plus importantes est, sans conteste, Ma Prime Rénov’. 

Auparavant, il était possible de profiter d’une déduction d’impôts sur le revenu sur une partie des dépenses engagées pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique d’un logement par le biais du CITE. À cela, on pouvait rajouter différentes aides dont celles de l’ANAH. 

Pour simplifier cela, MaPrimeRénov’ a été lancée en 2020 et est venue remplacer le CITE qui a, quant à lui, totalement disparu depuis le 1er janvier 2021. Cette dernière ne prend plus la forme d’une baisse d’impôt pour devenir une aide financière versée à la fin des travaux. 

À noter : cette prime est cumulable avec d’autres dispositifs d’aides à la rénovation énergétique dont les CEE (Certificats d’Économie d’Énergie), les aides d’Action Logement, l’Eco-Prêt à Taux Zéro ou encore le taux réduit de TVA à 5,5%. 

Sans oublier la possibilité de profiter de facilités de paiement avec notre partenaire Financo. 

Qui peut bénéficier de Ma Prime Rénov’ ?

À ses débuts, seuls les ménages les plus modestes pouvaient prétendre à l’obtention de cette prime. Depuis le Plan de relance économique, tous les propriétaires peuvent en faire la demande (aussi bien pour un logement servant de résidence principale qu’un logement loué). 

Les copropriétaires sont aussi concernés pour tout ce qui concerne les travaux des parties communes. 

À condition que le chantier soit lié à une amélioration du chauffage, de l’isolation ou de la ventilation du bâtiment et soit réalisé par une entreprise labellisée RGE (Reconnue Garante pour l’Environnement). 

À savoir : la prime peut aussi être demandée pour un audit énergétique. 

De plus, des bonifications ont été mises en place en complément : 

  • Un bonus sortie de passoire pour mettre fin à l’état de passoire thermique des logements F ou G ;
  • Un bonus bâtiment basse consommation : une récompense pour les bâtiments B ou A ;
  • Un forfait rénovation globale : pour encourager la mise en place de travaux complémentaires ;
  • Un Forfait Assistance à maîtrise d’ouvrage qui répond aux besoins des ménages qui souhaitent se faire accompagner par des professionnels lors de la mise en place de travaux. 

Montant de Ma Prime Rénov’

Il est difficile de donner le montant exact de cette prime forfaitaire, car celui-ci correspond autant à la nature des travaux qu’à votre profil (établi en fonction de vos niveaux de revenus) et le gain écologique octroyé par cette rénovation. 

Ainsi, pour un ménage aux revenus très modestes, il est possible d’obtenir une aide de 10 000€ pour l’installation d’une chaudière à granulés, 75€/m² pour l’isolation des murs par l’extérieur ou encore 500€ de bonus pour un audit énergétique. 

C’est pour cette raison que le ministère de la Transition écologique et solidaire a mis en place un simulateur Ma Prime Rénov’ ainsi qu’un barème régulièrement mis à jour. 

Comment demander Ma Prime Rénov’ 2021 ?

Si vous avez vérifié par le biais du simulateur que vous avez droit à Ma Prime Rénov’, vous pouvez déposer votre dossier de demande d’aide sur le site www.maprimerenov.gouv.fr en ayant, préalablement, créé un compte. 

Simple et rapide, il serait dommage de ne pas en profiter.